« Los Niños »

« Je m’installe au clavier pour t’écrire avec prudence, respect et joie – tout le bonheur et l’émotion que j’ai pu ressentir à l’écoute de ce texte désormais abouti, Los Niños.
Le sujet était ô combien difficile : écrire sur ces portraits d’enfants réalisés par Sebastião Salgado. Et ce que tu nous offres va bien au-delà, grâce notamment à ce procédé de mise en abyme qui ouvre tellement de fenêtres. Cela permet une juste et respectueuse distance avec les photos tout en faisant exister ces enfants et en donnant
toute leur noblesse à ces portraits. C’est aussi un formidable portrait d’écrivain (d’artiste) avec ses doutes, ses hésitations – entre autres ; ça questionne le vivre ensemble, l’altérité, nos angoisses (suis-je capable d’écrire sur ces enfants, serais-je capable d’élever un enfant ?) ; ça met en miroir deux figures féminines, de génération différente – et c’est, là encore, un beau portrait d’adolescente ; ça questionne le sens de nos engagements. Et je pourrais continuer…
Nathalie Sarraute disait que « les mots servent à libérer une matière silencieuse qui est bien plus vaste que les mots ». Ton écriture est merveilleuse car elle nous fait aborder ces rivages au-delà des mots. Et je retiendrais surtout, par-delà ces portraits enchâssés, cette joie de vivre et d’aimer qui transparaît à l’intérieur de ce trio, cette famille composée et éphémère, qui, le temps d’un séjour impromptu, nous redonne la vitalité nécessaire. Pour accepter et traverser le monde, et ses horreurs ».
Retours de Sébastien Portal, bibliothécaire de La Médiathèque du Pays des Vans en Cévennes,  » suite à la lecture de « Los Niños »,  le 14 juillet 2016, dans le cadre des Rencontres d’Été de La Chartreuse de Villeneuve-Lez-Avignon.
Lecture réalisée par Adeline Arias, Frédéric Richaud et Sabine Tamisier.
Le texte devrait paraître aux Éditions Théâtrales en octobre 2017.
Publicités