Danse Célestine

https://www.editionstheatrales.fr/livres/danse-celestine-1597.html

Article paru dans Télérama en juin 2021 :

La Promesse

Courte pièce pour les 3-5 ans, parue aux Éditions Locus Solus en mars 2021, dans un recueil de 6 pièces de théâtre pour la jeunesse, intitulé : « CECOI, la mer ? » (disponible dans toutes nos belles et vraies librairies !), en compagnie des 6 autres pièces des auteurs et autrices du projet de commandes d’écritures CECOI de Très Tôt Théâtre à Quimper, qui sont : Fabien Arca, Sarah Carré, Mike Kenny traduit de l’anglais par Séverine Magois, Ronan Mancec, Sophie Merceron et Karin Serres.

Voici le lien vers le site de l’éditeur :
https://www.locus-solus.fr/product-page/cécoi-la-mer

J’ai écrit ce texte en août 2020, suite à une commande pour les 4-5 ans, de la part de Très Tôt Théâtre à Quimper, sur le thème de la mer. 
C’est un court monologue de 15 mn.

Une petite, pas plus haute que trois pommes, face à la mer, sur une plage gigantesque, assise sur sa petite serviette verte, à côté de sa maman, sous un parasol rose. Elle regarde l’océan en tenant dans sa main une taie d’oreiller, son doudou, son « Chonchon », vieux bout de tissu bleu, avec un coin duquel, elle caresse l’espace juste là, entre sa bouche et son nez, l’empreinte de l’ange. Elle soupire, souvent. Elle, c’est Noémie. Elle parle, dans sa tête.



« La Promesse » a été créée en février 2021 par Morgane Le Rest (mise en scène) et Margot Madec (jeu). Production : La Maison du Théâtre de Brest.

Il sera joué prochainement : 
Mardi 25 MAI – La promesse – 14h et 17h – Brest
Lundi 21 JUIN – La promesse – 11h et 14h30 – Brest
Mardi 22 JUIN – La promesse – 15h – Brignogan
LUNDI 28 JUIN – La promesse – 11h et 14h30 – Brest
MARDI 29 JUIN – La promesse – 15h – Brignogan

Plus d’infos : MAISON DU THÉÂTRE DE BREST

Los Niños

Janis, 13 ans, s’attend à passer les vacances d’été avec ses parents, médecins humanitaires, mais une mission les appelle d’urgence à l’étranger. Elle se retrouve chez sa grand-tante Didi et son grand-oncle Lolo, quelque part dans le Sud, en pleine campagne, elle ne sait pour combien de temps. Et elle est en colère : c’est toujours elle qu’on laisse en plan.
Didi et Lolo n’ont pas d’enfants. Elle est écrivain et travaille à l’écriture de portraits d’enfants inspirés du livre de Sebastião Salgado, Les Enfants de l’exode. Lui est un ancien DJ, mais sa passion ne l’a pas quitté. Pour quelques jours, l’adolescente va partager leur vie, chambouler leurs habitudes, et parce qu’elle va tomber en cachette sur le manuscrit de sa grand-tante, elle va comprendre les raisons pour lesquelles ses parents l’abandonnent si souvent, pour ces enfants du bout du monde.
Croisant portraits, journal intime et dialogues, le texte offre une partition pour deux actrices et un acteur. Réunis en fin de volume, d’autres portraits fournissent un véritable matériau se prêtant à des variations scéniques infinies.

Livre paru aux Editions théâtrales

Dernière parution : Lorsque au petit matin parut l’Aurore aux doigts de rose

« Lorsque au petit matin parut l’aurore aux doigts de rose », est le titre d’une courte pièce de théâtre, que j’ai écrite suite à une commande du Théâtre du Pélican de Clermont-Ferrand à 9 auteurs, sur le thème des Nouvelles Mythologies de la Jeunesse.
Elle est destinée à des adolescents et adultes à partir de 11 ans, et vient d’être publiée chez Théâtrales Jeunesse, dans le recueil dont vous pouvez voir la photo ci-dessus, aux côtés des 8 autres textes de mes camarades auteurs : Marine Auriol, Henri Bornstein, Jean-Pierre Cannet, Claudine Galea, Ronan Mancec, Dominique Paquet, Sabryna Pierre, Claire Rengade. Les neufs pièces ont été créées ou mises en lecture lors du Festival « La cour aux ados #2 », à Clermont-Ferrand, organisé par le Théâtre du Pélican.
C’était formidable de voir nos textes interprétés si justement par des adolescents !
Plus d’infos : Théâtre du Pélican

Galino

31xe2krri6l

Éditions Théâtrales, 2013
Galino est né d’une commande d’écriture du Théâtre de La Tête Noire de Saran-Scène conventionnée pour les écritures théâtrales contemporaines, au sein de son dispositif « Partir en écriture ». La thématique était : le secret et l’intime. Est-ce que je parle du monde quand je parle de moi ?

J’ai choisi d’écrire ce texte, hommage à mon père, mais aussi à ma famille et aux amis.
Il raconte un pan de sa vie au Plateau d’Assy, et les trois derniers jours avant sa mort, à Villelaure…

La pièce a été créée en février 2016 par la Cie Moitié Raison-Moitié Folie à Chamonix.
Mise en scène et direction artistique : Nathalie Chemelny
Avec : Matthieu Montagnat et Francis Freyburger.
Création lumières : Emma Quéry.
Création musicale et technicienne son : Aurélie Granier.

Projections / Photos / Vidéos : Léa et Benjamin Grégoire.
Plus d’infos sur le spectacle : Moitié Raison-Moitié folie

Liens vers des articles de presse :

Papa coq


Extrait du texte  :

Villelaure. Mercredi 19 août 2009.
La nuit avant le jour où.

Galino. – Petit Lo ? Tu es là ? C’est la nuit ? J’entends plus. Tes PAS. C’est la nuit, déjà ? Alors, alors ça veut dire, pour bientôt ? Demain ? Quel jour on est ? JE SAIS PLUS. Il fait chaud.
NINE !
MA NINE !
Rien qui sort. Je m’entends, seulement dedans.
Elle vient. Elle est LÀ.
Oui, oui, je me calme, ma Nine, je me calme.
Tes MAINS, ça me fait du bien.
Oui, oui. Je peux pas ouvrir, mes yeux, collés.
Tu m’entends ?
Tu m’entends ?
Oui, oui. J’arrête. J’arrête de les faire trembler, mes jambes, oui.
Tes mains sur mes genoux, tu dis
Là, là, calme-toi chéri, calme-toi. C’est la nuit, faut dormir.
C’est pour ça qu’il est plus là, mon petit, à côté.
Tu me dis – comme si tu m’entendais – tu dis
Il est là. Juste à côté, dans sa chambre. Il reste avec nous cette nuit, calme-toi.
Calme-toi mon amour.
Je me calme. Je me calme. C’est que. J’ai pas fini. J’ai pas fini de dire et je SAIS.
Quelques heures maintenant. Je le SAIS.
Il en manque deux. La petite et le grand.
Je peux pas PARTIR, COMME ÇA, sans EUX.
Ma petite et mon grand.
Je CONTINUE.
Je CONTINUE ma Nine, dans ma tête
TOUT. Ça me tient.
Tout ce que je ne vous ai pas dit
à toujours vouloir faire, le DUR.
Aujourd’hui, je raconte.
Dans ma tête, je RACONTE.

Plus d’infos : Éditions Théâtrales, 2013